Deutsch   English   Français    Anmelden  

Verfolgt

Festival del Film Locarno 2006 - Pardo d'oro Cinéastes du Présent

Verfolgt

Deutschland 2006 87'

Regie: Angelina Maccarone
Drehbuch: Susanne Billig
Kamera: Bernd Meiners
Ton: Dirk Homann
Schnitt: Bettina Böhler
Musik: Jakob Hansonis, Hartmut Ewert
Produktion: MMM Film GmbH
Mit: Maren Kroymann, Kostja Ullmann


Psychodrame mettant en scène une relation sado-masochiste entre une quinquagénaire et un garçon de seize ans, VERFOLGT place le spectateur au coeur de leur liaison. Femme de cinquante ans indépendante et bien dans sa peau, Elsa mène une vie épanouie et confortable qui semble la satisfaire. Alors que sa fille vient de quitter le foyer, elle vit avec Raimar, son mari, un amour complice et ouvert au dialogue. Son activité d'assistante sociale auprès de jeunes délinquants lui assure un quotidien dynamique, intéressant et rempli de contacts humains. C'est alors qu'on lui confie la tutelle de Jan, un jeune homme tout juste sorti de prison dont elle doit assurer la réintégration. Très vite, le garçon manifeste envers elle un violent désir physique. Bouleversée par l'attitude de Jan mais refoulant complètement sa propre attirance, Elsa demande à son mari de s'occuper de lui en l'engageant dans le garage où il travaille. Se prenant d'affection pour Jan, Raimar l'intègre peu à peu à leur vie privée. Cette promiscuité conduira Elsa répondre aux avances du jeune homme en se laissant aller à des pulsions enfouies : les deux amants se lanceront alors dans une aventure destructrice. Refusant tout voyeurisme, Verfolgt révèle la fragilité des personnages pris dans un rapport qui, en plus de dépasser les normes sociales, défie leur propre maîtrise de l'existence. Dénué de pudeur et exposant crûment les sentiments qui animent les personnages, le film suit la progression affective des protagonistes, du refus initial d'Elsa face à l'attitude soumise de l'adolescent à son désir sexuel croissant qu'elle peine à refréner. Bien que dévoilant comment l'envie d'assouvir des fantasmes font d'un amant un être égoïste, cruel, qui perd toute considération pour son entourage, Angelina Maccarone touche également, à travers le sado-masochisme, à la faiblesse et à la vulnérabilité de ces deux êtres.