Deutsch   English   Français    S’inscrire  

Sieben Mulden und eine Leiche



Alors qu'il fête précisément son 40e anniversaire, Thomas Haemmerli apprend la mort de sa mère. Lorsqu'il pénètre dans l'appartement de la disparue, le choc est énorme. Elle a laissé un logement entièrement rempli d'ordures. Pendant un mois, Thomas et son frère Erik débarrassent et ils trouvent dans le chaos des photos de famille qui remontent jusqu'aux années 30. Ainsi se dessine petit à petit une curieuse saga familiale, où des baronnes et des comtes, des coureurs de jupons italiens et aussi Kofi Annan jeune jouent un rôle. Narré sur un rythme rapide et monté de manière peu conventionnelle, ce film est placé sous le signe de l'humour noir.

"Si l'auteur n'explique pas pourquoi il ne s'est pas rendu du compte de la dégradation progressive du comportement de sa mère qui finit par vivre dans un appartement dont ne voudrait pas une bande de junkies, seul petit bémol du film, il nous propose à travers les différentes pièces (photos, films super 8, objets, souvenirs perso) du puzzle de la vie de sa mère une plongée en flashbacks dans les trentes glorieuses. On se rend compte que cette période fut vécue en Suisse par ses habitants les plus aisés comme un âge d'or, quand ils croyaient être sur la route de l'avenir radieux. Ce film a un ton qui pétille et dérange et il bénéficie d'un montage bien rythmé. Au final, c'est un petit bonheur d'humour noir et jaune qui n'attend plus que son adaptation française."
Pour 15 minutes d'amour