Deutsch   English   Français    Anmelden  

Paraíso




Jardínes del Paraíso est un bidonville de la banlieue de Lima au Pérou. On y trouve une jeunesse dont l'horizon est fermé et qui se cherche malgré tout un avenir. Joaquín, Antuanet, Sara, Lalo et Mario, les héros du film, font partie de cette jeunesse. PARISO nous raconte leur vie, leurs espoirs et leur réalité dans un langage d'une extrême beauté parce que simple, émouvant et universel.

Héctor Gálvez, le réalisateur de PARAISO, dont c'est le premier film de fiction, avait été mandaté pour organiser un atelier vidéo dans cette banlieue. Sur place, il s'est trouvé face à une jeunesse qui ne cherche qu'à sortir de la misère sociale. Profondément touché par ces rencontres, il s'est inspiré de ses conversations et des histoires qui lui ont été racontées pour écrire son scénario. Il en a tiré une oeuvre au réalisme saisissant où sa sympathie pour les personnages transpire à chaque scène et devient vite contagieuse. Nous suivons des jeunes dans leur quotidien, avec leurs copains, dans leurs familles, certains étudiant au collège, d'autres essayant de grappiller ici ou là quelques soles dans des petits boulots qui ne les mènent pas loin. Et même s'ils se livrent parfois à des petites rapines, on les sent honnêtes au fond d'eux-mêmes. Les mères, quant elles, sont hantées, la nuit, par les cauchemars de la guerre civile vécue dans leur village. Les maris et les pères sont étrangement absents. Il n'y a rien de misérabiliste, ni de paternalisme, dans ce témoignage au réalisme poignant, tout au contraire car il donne de la dignité non seulement aux habitants des Jardínes del Paraíso, mais aussi à toutes les jeunesses de banlieue du monde.
Martial Knaebel