Deutsch   English   Français    S’inscrire  

Nénette

Visions du Réel Nyon 2010

Nénette

F 2010 67'

Réalisation: Nicolas Philibert
Image: Katell Dijan, Nicolas Philibert
Son: Julien Cloquet, Laurent Gabiot, Jean Umansky
Montage: Léa Masson, Nicolas Philibert
Musique: Philippe Hersant



Née en 1969 dans les forêts de Bornéo, Nénette a maintenant plus de 40 ans. Il est très rare qu'un orang-outan atteigne cet âge-là ! Pensionnaire à la Ménagerie du Jardin des Plantes à Paris, depuis 1972, elle y a aujourd'hui plus d'ancienneté que n'importe quel membre du personnel. Vedette incontestée des lieux, elle voit, chaque jour, des centaines de visiteurs défiler devant sa cage. Naturellement, chacun y va de son petit commentaire...

Durant longtemps, nous voyons en gros plan les yeux de Nénette, une femelle orang-outan de 40 ans, arrivée en 1972 de Bornéo au Jardin des Plantes de Paris, sans que son regard, apparemment non dirigé, ne nous effleure. «Nénette, ça va?» murmure une voix d’enfant, et pose ainsi la question qui nous restera en mémoire durant tout le film. Même si la composition cohérente de NENETTE se limite exclusivement aux images prises à travers la vitre de l’héroïne et de ses congénères et nous permet ainsi d’étudier en détail le comportement et l’expression de ces animaux, il reste impossible de lire, dans leurs traits si familiers et impénétrables, ce qui se passe réellement dans leur tête.
Jour après jour, le célèbre animal est scruté, salué, admiré, plaint et sert de reflet et de surface de projection pour les représentations des gardiens de zoo et des visiteurs, dont les voix accompagnent les images comme un tapis de sons puissamment construit. L’épaisse vitre ne sépare pas seulement le royaume animal du royaume humain, la liberté de l’emprisonnement, l’objet du sujet, mais elle sépare également l’image du son et fait référence implicitement à la possibilité d’une manipulation. Il devient clair qu’il s’agit, pour Nicolas Philibert, de remettre en question sa propre activité, le film comme forme d’art, transformant les choses en images, qui ne correspondent pas forcément à la réalité, et qu’il s’intéresse par là aux questions éthiques inhérentes.
Visions du Réel Nyon 2010