Deutsch   English   Français  Se connecter  

The House of Sand

The House of Sand

Brazil 2006 114'

Réalisation: Andrucha Waddington
Scénario: Elena Soárez, Andrucha Waddington
Image: Ricardo Dekka Rosa
Son: Jorge Saldanha
Décors: Tulé Peake
Costumes: Claudia Kopke
Montage: Sérgio Mekler
Musique: Carlo Bartolini, João Barone
Avec: Fernanda Montenegro, Fernanda Torres, Ruy Guerra, Seu Jorge, Luiz Melodia, Enrique Diaz, Stênio Garcia


Internet:
trigon-film




Une grand-mère, une mère et une fille: trois générations de femmes sont au centre de cette saga familiale brésilienne se déroulant sur une période de 59 années. Elles sont incarnées par deux des comédiennes les plus populaires du cinéma brésilien, Fernanda Montenegro et Fernanda Torres, qui sont réellement mère et fille dans la vie.

En 1910, Dona Áurea et sa mère Maria débarquent à Maranhão, un trou perdu au milieu du désert de sable du Nord du Brésil. Vasco, le mari d'Áurea, se berce dans la folle illusion de pouvoir fertiliser cette terre aride - une erreur qui lui coûtera cher. Lorsqu'il meurt, Áurea est enceinte. Seule avec sa mère et le nouveau-né, qu'elle prénomme Maria, elle vit désormais dans la maison des dunes qui n'est pour elle qu'une prison de sable. Il est toutefois impossible de s'en évader. Le seul allié de Dona Áurea, c'est Massu, un ancien esclave en cavale qui vit dans le lotissement tout proche. Il lui apprend à gagner sa vie en faisant du troc et du commerce. Elle envisage de quitter la région avec Chico, marchand de sel ambulant, mais cet espoir ne se réalise pas. Dona Áurea est donc bien forcée d'accepter son destin. Elle trouve un peu de consolation dans les bras du lieutenant Luiz, qui accompagne un groupe de scientifiques venus observer une éclipse de soleil, en 1919.

Son désir de partir dans le vaste monde survit chez sa fille. La jeune Maria va se rebeller contre la solitude de leur existence en menant une vie désordonnée, voire débauchée, mais elle ne se libérera jamais complètement des sables de Maranhão.