Deutsch   English   Français  S’inscrire  

Profil Bas

Regarder en ligne:
Pass:Profil Bas (E)
540p Français ST English

Pass:Profil Bas (F)
540p Français ST -


Voir nos films en streaming (flat rate):

artfilm.pass 1
pour 1 jour 5 CHF
artfilm.pass 30
pour 30 jours 12 CHF
artfilm.pass 365
pour 365 jours 80 CHF

Profil Bas

CH 2005 48'

Réalisation: Nathalie Flückiger
Image: Sévérine Barde, Nathalie Flückiger, Anita Holdener, Luc Peter
Son: Sébastien Diesner, Nathalie Flückiger, Masaki Hatsui, Sandra Hebler, Muriel Jacquerod, Adrien Kessler
Montage: Karine Sudan


Internet:
C-Side Productions

ISAN:0000-0001-5763-0000-N-0000-0000-5






Nathalie Flückiger CH 2005 48'

Requérante d'asile éthiopienne déboutée par la Suisse, Tigist se trouve dans un no man's land juridique. Face à un avenir incertain, elle cherche à regagner la maîtrise de son destin. Pendant quatre ans, la réalisatrice l'a accompagnée dans ses efforts pour apprendre le français et pour faire reconnaître en Suisse son diplôme d'infirmière. Son film retrace ce long chemin d'incertitude, en même temps qu'il questionne la notion d'intégration et qu'il relate l'histoire d'une rencontre.

A propos du tournage

RPOFIL BAS a pris une ampleur que je ne soupçonnais pas au moment de commencer ce film. Al'époque, il est vrai que mon choix s'est porté sur ce sujet notamment parce que je désiraisaccompagner une personne sur une longue durée, mais j'imaginais un tournage sur un, voiredeux ans, tout au plus. En fin de compte, les démarches que Tigist a commencées en septembre2000 pour la reconnaissance de son diplôme d'infirmière auront duré presque quatre ans !Au cours du temps, plusieurs éléments, qui n'étaient pas prévus dans le projet initial, se sontimposés et ont demandé un traitement spécifique. Ainsi, certains sujets tels que la culture deTigist ou encore la politique suisse vis-à-vis des requérants d'asile sont devenus incontournables.Dans ces séquences, que je qualifierais d'enquête, je suis partie à la rencontre de représentantsde la communauté éthiopienne, tout comme d'acteurs dans les domaines social, juridique etpolitique. Ces interviews m'ont permis d'introduire de nouvelles perspectives dans l'histoire deTigist.Autre changement notable : la fin du film. Lors de sa conception, l'examen en soins infirmiersauquel Tigist devait se soumettre était l'objectif, et donc la fin prévue du projet. Mais PROFIL BASest aussi l'histoire d'une rencontre. Devant l'impossibilité pour Tigist de se déplacer hors desfrontières suisses, tout comme l'impossibilité de faire venir sa famille, j'ai donc envisagé petit àpetit de moi-même me rendre en Ethiopie, et ainsi de faire le lien entre Tigist et les membres desa famille.