Deutsch   English   Français    S’inscrire  

Blue my Mind

Streaming:
Pass:Blue my Mind (D)
720p,540p Deutsch ST -
Nous ne pouvons pas vous montrer ce film dans votre pays. (USA)
Pass:Blue my Mind (F)
720p,540p Deutsch ST Français
Nous ne pouvons pas vous montrer ce film dans votre pays. (USA)


Voir nos films en streaming (flat rate):

artfilm.pass 1
pour 1 jour 5 CHF
artfilm.pass 30
pour 30 jours 12 CHF
artfilm.pass 365
pour 365 jours 80 CHF


Internet:
https://www.bluemymind.ch/

SWISS FILMS


ISAN: 0000-0004-57A6-0000-A-0000-0000-7

San Sebastián 2017
Zurich Film Festival 2017 - Golden Eye
Schweizer Filmpreis 2018 - bester Spielfilm, bestes Drehbuch, beste Darstellerin

Blue my Mind

CH 2017 97'

Réalisation: Lisa Brühlmann
Scénario: Lisa Brühlmann, Dominik Locher
Image: Gabriel Lobos
Son: Patrick Storck, Manu Gerber, Gina Keller
Décor: Marlen Grassinger
Costumes: Laura Locher
Montage: Noemi Preiswerk
Musique:: Thomas Kuratli
Production: tellfilm GmbH, Stefan Jäger, Katrin Renz
Avec: Luna Wedler, Zoë Pastelle Holthuizen, Regula Grauwiler, Georg Scharegg

Lisa Brühlmann 2017 97'

Just before the summer vacation 15-year-old Mia and her parents move to the suburbs of Zürich. She has long felt estranged from her parents, and when she asks whether she might be adopted her mother becomes offended – but doesn’t reply. While Mia plunges into a wild teenager existence in an attempt to cope with it all, her body begins to change oddly. First hardly noticeably, but then with a force that threatens to drive her out of her mind. In her despair she attempts to numb herself with sex and drugs, hoping to halt the tidal wave that is overwhelming her. But nature is more powerful. Mia’s transformation progresses inexorably, and she turns into the being which has slumbered within her for years… and is now gaining the upper hand.

Comme un volcan en éruption, l’héroïne de BLUE MY MIND, va de l’avant comme si elle était sur pilote robotique, mue par un instinct de plus en plus dur à contrôler, comme hypnotisée par son propre courage. Résolue à s’étourdir le plus possible, à grands coups d’alcool et de brèves rencontres qui se transforment en routine, elle se précipite dans le gouffre à toute vitesse pour s’écarter le plus possible du chemin tout tracé qui se profile à l’horizon. Sauf qu’une fois qu’elle aura touché le fond, aura-t-elle la force de remonter vers la surface ? Et si la rédemption se nichait justement dans les abysses?
Giorgia Del Don, Cineuropa

La réalisatrice intègre le fantastique au réalisme de son histoire universelle, avec même quelques incartades à la frontière de l’horreur, faisant de son premier long-métrage un récit kafkaïen autour des angoisses adolescentes, s’offrant au passage quelques positionnements féministes. Alors que les hommes que Mia rencontre se comportent tels des prédateurs, celle-ci finit par s’émanciper de leurs convoitises après s’être longtemps abîmée. Grâce à de subtiles allusions et un sens du story-telling notable, Blue my mind pose un regard sans jugement sur ses protagonistes.
Thomas Périllon, Le Bleu du Miroir