Deutsch   English   Français    S’inscrire  

Babami Hirsilar Caldi

Regarder en ligne:
Pass:Vaterdiebe
540p OV ST Deutsch,Français


Voir nos films en streaming (flat rate):

artfilm.pass 1
pour 1 jour 5 CHF
artfilm.pass 30
pour 30 jours 12 CHF
artfilm.pass 365
pour 365 jours 80 CHF

Schweizer Filmpreis Bester Kurzfilm 2000

Babami Hirsilar Caldi
(Le père volé)

CH 1999 24'

Réalisation: Esen Isik
Scénario: Esen Isik
Image: Pierre Mennel
Son: Yakup Yilmaz
Montage: Thomas Isler
Musique: Cihat Askin
Production: Dschoint Ventschr Filmproduktion AG, Karin Koch
Avec: Alican Altun, Füsun Demirel, Nurettin Sen

SWISS FILMS

ISAN:0000-0000-8A13-0000-0-0000-0000-3



Esen Isik CH 1999 24'

Meriç, un petit garçon qui vit avec sa famille dans une banlieue d'Istanbul a vu comment son père a enlévé par la police securitée. Traumatisé par ce kidnapping, il se crée sa propre version pourquoi son père a disparu. Meriç est persuadé que les voleurs l'ont volé mais personne ne l'écoute

Meriç a 6 ans et vit avec sa famille à Istanboul. Il y a un mois, son père Cemal a été enlevé par quatre policiers civils. Depuis, il passe pour «disparu». L'enlèvement s'est produit en plein jour, toute la famille et le voisinage en étaient témoins.

Meriç est dépassé par cet événement traumatisant. Il ne comprend pas la signification du mot «disparu». Il veut savoir où se trouve son père, mais personne ne peut répondre à ses questions insistantes. La famille est elle aussi dépassée par la situation. Meriç se retire de plus en plus et commence à se créer un monde imaginaire. Pour lui, ce sont des voleurs qui lui ont volé son père. Or, il a pu leur échappé et vit désormais caché dans la cave. Seul Meriç le sait, et personne d'autre ne doit l'apprendre.

Lorsque son frère aîné reprend le travail de son père, Meriç se met en colère. Il essaie d'empêcher Ali d'emboîter le pas à son père, car il croit que celui-ci sortira bientôt de sa cachette et pourra reprendre son travail.

Pour la famille, la vie sans le père devient de plus en plus difficile. Ils décident tous de retourner au Kurdistan. Le jour du départ, Meriç refuse de quitter la maison. Il déclare qu'il ne veut pas laisser son père tout seul. Personne ne le croit. Meriç tente désespérément de persuader sa famille à rester. Il court retrouver son père à la cave. Lorsque sa famille va le retrouver, Meriç comprend qu'il est tout seul et qu'il a perdu son père. C'est alors que, pour Meriç, tout un monde s'écroule.