Deutsch   English   Français  Anmelden  

Arrestation de Fahad K. aujourd'hui à Zurich

23.3.2009

Texte

Fahad K., le jeune traducteur irakien menacé de mort dans son pays, a été arrêté aujourd'hui vers 16h. à Zurich à l'Office cantonal des migrations. Suite à la décision d'attribution au Canton de Zurich, Fahad K. s'est présenté ce lundi 23 mars pour s'inscrire, sur demande de l'Office fédéral des migrations, auprès des autorités zurichoises et collaborer ainsi au bon déroulement de sa procédure.
Arrivé au bureau d'inscription, les policiers l'ont arrêté, menotté et conduit à la prison cantonale zurichoise en vue de son expulsion. Bien que datée du 19 mars, la décision négative du Tribunal administratif fédéral n'a été faxée que cet après-midi 23 mars à sa mandataire juridique, au moment de son arrestation.
Le Tribunal administratif fédéral justifie sa décision négative principalement en réaffirmant l'application stricte des accords de Dublin et le fait que la Suède respecte les conventions internationales en matière d'asile.
Pourtant, afin de limiter le nombre d'Irakiens sur son sol, la Suède a conclu en avril 2007 des accords avec l'Irak pour rendre les renvois forcés possibles malgré la situation de violence généralisée qui persiste dans ce pays. La Suède a mis également en place des procédures d'asile accélérées pour simplifier les renvois des requérants irakiens. Dans le cas de Fahad K., un vice de procédure lors de la notification de la décision suédoise pour son renvoi en Irak a été même reconnu par l'Office fédéral des migrations.
La décision négative du Tribunal administratif fédéral est incompréhensible car la Suisse, la France et Amnesty International sont opposées à tout renvoi forcé vers l'Irak à l'heure actuelle. Conformément à la position du Haut Commissariat aux Réfugiés, ils estiment que toutes les personnes originaires, comme Fahad K., du sud et du centre de l'Irak doivent obtenir le statut de réfugié ou une forme de protection subsidiaire.
Pour Amnesty International, Fahad K. court un très grand danger. Fahad K. a quitté l'Irak en été 2007 avec des motifs d'asile solides. En examinant son dossier, il en ressort que les autorités suédoises n'ont pas tenu compte de la portée des risques que ce dernier encoure en Irak comme ancien interprète de l'Armée américaine. La Suisse avait la possibilité de corriger cette erreur en faisant recours à la clause de souveraineté qui permet aux Etats de se saisir d'une demande d'asile et d'entrer en matière sur celle-ci dans certains cas.
Au fond de sa prison zurichoise, Fahad K. est aujourd'hui un jeune homme de 24 ans détruit physiquement et moralement qui montre des signes inquiétant pour sa santé mentale. La décision rendue par le tribunal administratif fédéral et l'Office fédéral des migrations, bien que respectant au pied de la lettre les accords de Dublin, ne tiennent pas compte de la responsabilité morale qu'une telle décision implique et va à l'encontre de l'esprit qui a permis aux Conventions de Genève de voir le jour en Suisse.
http://www.artfilm.ch/extra/Fahad_K.pdf