Deutsch   English   Français  Anmelden  

ARF-FDS - La culture n'est pas une marchandise

28.4.2013

Texte

Les biens culturels ne sauraient être assimilés à de quelconques produits commerciaux. Ce principe doit continuer de s'appliquer aux relations entre l'Union européenne (UE) et les Etats-Unis d'Amérique. C'est la raison pour laquelle l'ARF/FDS soutient toutes les activités de la FERA, l'association européenne des réalisateurs de l'audiovisuel, et de ses membres, afin de faire accepter ce principe dans les négociations à venir sur un accord de libre-échange entre l'UE et les Etats-Unis. A défaut, les mesures prises par les Etats européens pour soutenir la diversité et la production culturelles, notamment dans le domaine du cinéma, pourraient être remises en cause et interdites.
Pour la Suisse aussi, quoique non-membre de l'UE, un tel accord de libre-échange américano-européen aurait de sérieuses conséquences. D'une part, les auteurs de films seraient directement affectés en cas de coproductions avec des partenaires européens : les films réalisés dans l'UE ne pourraient plus bénéficier de l'encouragement de leurs pays respectifs et la réalisation de coproductions serait remise en question. De l'autre, l'inclusion de biens culturels dans l'accord de libre-échange – une grande première – donnerait un signal catastrophique pour toute négociation à venir entre les Etats-Unis et la Suisse.
Comme l'Europe, la Suisse a signé la convention de l'UNESCO sur la diversité des expressions culturelles. C'est pourquoi nous invitons notre ministre de la culture, Alain Berset, et notre ministre de l'économie, Johann Schneider-Ammann, à tout faire pour que les Etats-Unis signent enfin la convention de l'UNESCO et renoncent à inclure la culture dans l'accord de libre-échange.
www.arf-fds.ch