Deutsch   English   Français  Anmelden  

A volta das tartarugas

Streaming:
Pass:A volta das tartarugas
540p Português UT Français


Unsere Filme im Streaming anschauen (Flat rate):

artfilm.pass 1
für 1 Tag 5 CHF
artfilm.pass 30
für 30 Tage 12 CHF
artfilm.pass 365
für 365 Tag 80 CHF

CH 1999 28'

Regie: Matthias Bürcher
Kamera: Ueli Nüesch
Musik: Tempo
Produktion: Belle Nuit Montage


Internet:
Belle Nuit Montage: A VOLTA DAS TARTARUGAS

Ecofac: Petit historique ou dessine-moi une tortue …

ISAN: 0000-0005-78F1-0000-F-0000-0000-T











Matthias Bürcher 1999 28'

Les tortues maritimes à São Tomé, une île tropicale en Afrique Centrale. Un projet d'Ecofac et de Tató.

Les tortues, bien plus que d'autres animaux, par la solide boîte osseuse qui les protège et par leur grande longévité, paraissent douées d'une robustesse exceptionnelle. Apparues au Trias, il y a plus de 200 millions d'années, elles appartiennent à la lignée des reptiles actuels la plus ancienne. Dans les océans, les tortues marines ont côtoyé une grande diversité de reptiles dont les Ichtyosaures et les Plésiosaures. Elles ont été les témoins de l'extinction des Dinosaures au Crétacé et ont survécu jusqu'à notre époque.

Malheureusement, aujourd'hui, à la suite de l'intervention des hommes, les populations de tortues marines ne cessent de décroître. A la surexploitation dont elles sont victimes (à des fins alimentaires ou en marqueterie, lunetterie, maroquinerie, cosmétologie…) viennent s'ajouter d'autres menaces également très préoccupantes pour leur survie ; parmi celles-ci, citons la pollution de leur milieu de vie, l'intensification de la pêche industrielle, et la dégradation des sites de pontes.

São Tomé et Principe, situé à 300 km au large du Gabon, représente un site important pour les tortues marines pour la diversité des espèces et des stades de vie susceptibles d'y être rencontrés. Devant l'exploitation massive dont étaient victimes les tortues marines venant pondre à São Tomé et Principe pour leurs oeufs mais aussi pour leur viande et leur écaille, des actions de conservation ont rapidement été mises en place. Elles ont pris la forme : d'enclos d'incubation où les oeufs ont été transplantés pour être incubés artificiellement et de primes de marquage versées à tout individu apportant aux responsables du projet une tortue en bon état afin que celle-ci soit mesurée, identifiée et baguée avant d'être relâchée (Les tortues marines n'étaient pas protégées par la législation santoméenne en 1998). Parallèlement ont été menées des actions de sensibilisation auprès des populations locales ainsi qu'un lobbying auprès des instances gouvernementales qui ont permis de faire que les tortues marines soient classées espèces protégées.